A PROPOS DU
PRIX MARTIN ENNALS

Chaque année, le Prix Martin Ennals récompense des défenseur-euse-s des droits humains. Les finalistes et le(a) lauréat(e) sont sélectionnés par un Jury composé de dix des plus importantes organisations mondiales de défense des droits humains. Le Prix a pour objectifs de protéger et de soutenir des défenseur-euse-s des droits humains en danger.

Le Jury

Le Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits de l’homme est le fruit d’une collaboration unique entre dix des plus importantes organisations mondiales actives dans la défense et la promotion des droits humains.

LE CONSEIL

LE SECRETARIAT

LES DONATEURS

Le Département fédéral des affaires étrangères (Suisse) | La promotion des droits humains est une priorité de la politique étrangère suisse, ancrée dans sa Constitution. Elle se fonde sur la conviction que la réalisation de ces droits est une condition sine qua non d’un développement économique et social durable, au bénéfice de chaque individu. Le respect des droits humains contribue à la paix et à la sécurité internationale, à la prévention des conflits et de l’extrémisme violent, au développement durable et à la prospérité. C’est dans ce cadre que la Suisse soutient le Prix Martin Ennals depuis de nombreuses années
www.eda.admin.ch

Ville de Genève | Le nom de Genève s’inscrit dans une longue tradition de soutien à la cause des droits humains. Ville hôte du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, du Haut Commissariat aux droits de l’homme et de nombreuses organisations actives dans ce domaine, Genève est un acteur mondialement reconnu de la défense et la promotion des droits les plus fondamentaux. Fidèle à cet idéal, la Ville soutient activement le Prix Martin Ennals depuis plusieurs années. Sa contribution est essentielle au développement du Prix et à son rayonnement international.
www.ville-geneve.ch

Le Département des Affaires étrangères de la République d’Irlande |L’Irlande a, de longue date, fait des droits humains, du développement durable et de l’équité dans les relations internationales les piliers de sa politique étrangère. Elle entend ainsi contribuer à un monde plus juste et en paix, dont la stabilité et la prospérité bénéficient à tous. L’Irlande soutient le Prix Martin Ennals dans le cadre de son programme “Droits de l’homme et démocratisation”. Elle y voit un instrument novateur pour renforcer la protection des défenseur-e-s des droits humains à travers le monde.
 www.irishaid.ie

Brot für die Welt (Pain pour le monde) | Pain pour le monde est l’agence d’aide et de développement des Eglises protestantes d’Allemagne. Active dans plus de 90 pays, elle a pour mission de permettre aux personnes les plus vulnérables d’améliorer leurs conditions de vie. Elle intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, la promotion de la santé et de l’éducation, l’accès à l’eau potable, le renforcement de la démocratie et le respect des droits humains. Le soutien de Pain pour le monde au Prix Martin Ennals s’inscrit dans sa volonté d’améliorer la protection des défenseur-e-s des droits humains partout dans le monde. 
www.brot-fuer-die-welt.de

Canton de Genève | Par le biais de son Service de la solidarité internationale, le canton de Genève s’efforce de promouvoir un développement durable afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté et agir pour enrayer les inégalités socio-économiques, la discrimination et l’exclusion. Il entend donner aux personnes et communautés défavorisées les moyens d’agir par elles-mêmes, faciliter leur accès au savoir et à la santé, encourager les relations équitables entre femmes et hommes, ainsi que le respect des diversités culturelles et promouvoir la démocratie et les droits humains.
www.ge.ch

The Norwegian Human Rights Fund | Le Fond Norvégien pour les droits humains (NHRF) œuvre pour la protection et promotion des droits humains au niveau international. Il apporte un soutien direct aux organisations qui sont en première ligne pour la défense des droits humains.
Flexible et audacieux, le NHRF est un acteur mondial qui soutient en direct les organisations de terrain actives en matière de droits des individus et des groupes vulnérables et marginalisés.  
nhrf.no

La Principauté du Liechtenstein | La politique étrangère du Liechtenstein repose sur la conviction que le respect des droits humains et le renforcement de la démocratie et de l’état de droit sont au cœur du développement, de la sécurité et de la paix. Le Liechtenstein s’engage en particulier en faveur de la promotion et du respect des droits des femmes et des enfants, pour la protection des civils dans les conflits armés et contre la torture et la peine de mort. Le Liechtenstein est également actif dans la lutte contre l’impunité et le renforcement des mécanismes internationaux de protection des droits humains.
www.regierung.li

Loterie Romande | Depuis 1937, la Loterie Romande assure l’organisation des jeux de loterie dans les six cantons romands. Elle distribue l’intégralité des bénéfices à des associations d’utilité publique dans les domaines de l’action sociale, de la culture, du sport, de l’éducation, de la recherche, du patrimoine et de l’environnement. https://www.loro.ch/fr/entreprise 

 

Autres donateurs

Au fil des ans, le Prix Martin Ennals pour les défenseur-euse-s des droits humains a pu compter sur le soutien d’une grande variété de donatrices et donateurs. Parmi eux:

La Fondation européenne pour les droits de l’homme
Françoise Demole, Genève
Amnesty International
Elisabeth Ahmadi, Verbier
La Fondation Evens, Belgique
La Fondation Oltramare, Genève
L’Institut Raoul Wallenberg, Suède
UBS, Genève
La Commission européenne, Bruxelles
L’Organisation Internationale pour la Francophonie
La Fondation OAK
L’Agence suisse pour le développement et la coopération
Le gouvernement français
Le gouvernement britannique
Le gouvernement espagnol
Le gouvernement finlandais
Le gouvernement allemand
La Fondation Barbara Hendricks pour la paix et la réconciliation 
Robert Fulghum
Le Ministère des Affaires étrangères danois

QUI ETAIT MARTIN ENNALS?

Martin Ennals était un défenseur britannique des droits humains. Secrétaire général d’Amnesty International de 1968 à 1980, il a ensuite contribué à la création de deux organisations non gouvernementales: ARTICLE 19 et International Alert.