image
Joint Mobile Group - Laureate 2013
The Joint Mobile Group seeks accountability for human rights abuses in Chechnya, notably enforced disappearances, torture in custody, and extra-judicial executions. 
image

Micheline Calmy-Rey annonce les nominés au Prix Martin Ennals pour les Défenseurs des Droits de l’Homme 2012

GENÈVE - Micheline Calmy-Rey, ancienne présidente de la Confédération suisse et nouvellement nommée à la présidence de la Fondation Martin Ennals, a annoncé, aujourd’hui, les nominés au Prix Martin Ennals pour les Défenseurs des Droits de l’Homme (MEA) 2012, lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée au Palais Eynard de Genève (Suisse). Le MEA est le principal prix du mouvement mondial des droits de l’homme.


L’annonce et la conférence de presse seront diffusées entre 11h00 et 11h30 (heure de Genève) sur le site : http://www.martinennalsaward.org/


Les trois nominés pour le prix 2012 sont :


Le vénérable
Loun Sovath (Cambodge). En mars 2009, Loun Sovath, un moine bouddhiste de Siem Reap, au Cambodge, a été témoin des expropriations subies par sa famille et les habitants de son village. Les familles ont été expulsées de leurs habitations, par la force, le plus souvent sans aucun dédommagement. Malgré les menaces de représailles physiques, d’arrestation et d’anathème, dont il fait l’objet, le vénérable Sovath, ce moine bouddhiste qui prône la non violence, utilise des vidéos, des poèmes et des chansons pour défendre le droit au logement, mais son plaidoyer se heurte à de puissants intérêts économiques. Les menaces à son encontre sont donc bien réelles.


Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne, qui purge actuellement une peine de 11 ans de prison pour « propagande contre l’État », « collusion et rassemblement visant à agir contre la sécurité nationale » et « appartenance à une organisation illégale ». Elle est membre et ancienne avocate de l’organisation fondée par Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix iranienne, aujourd’hui exilée, qui affirme que Sotoudeh est : « l’une des dernières avocates courageuses à se consacrer à la défense des droits de l’homme et à prendre tous les risques pour défendre les victimes de violations des droits humains en Iran ».

Le
Centre bahreïni pour les droits de l’homme (BCHR) est mondialement reconnu pour son travail de diffusion d’informations relatives aux violations des droits humains au Bahreïn. Malgré le harcèlement du gouvernement, qui menace les membres du Centre de poursuites judiciaires s'ils continuent leurs activités, le BCHR fournit des informations aux ONG internationales et à la communauté diplomatique au Bahreïn, tout en soutenant, localement et à l’échelle mondiale, les demandes de changement démocratique dans le royaume du Golfe.


Les nominés ont été soigneusement sélectionnés par les
dix organisations de défense des droits de l’homme qui composent le Jury du Prix Martin Ennals : Amnesty International, Human Rights Watch, Human Rights First, la Fédération internationale des droits de l’homme, l’Organisation mondiale contre la torture, Frontline, la Commission internationale des juristes, Diakonie Allemagne, le Service international pour les droits de l’homme et HURIDOCS.

Le nom du lauréat sera annoncé, le 2 octobre 2012, lors de la cérémonie annuelle, organisée en collaboration avec la Ville de Genève, qui se tiendra au Victoria Hall.


Pour plus d’informations, de photos et de vidéos concernant les nominés de cette année, rendez-vous sur le site http://www.martinennalsaward.org ou contactez-nous par e-mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou par téléphone au +41 22 809 49 25.

In collaboration with
The City of Geneva

Click Here 
Les membres du jury